Archive for Linuxine

LivresComparatif Kindle versus Kobo

Il y a quelques semaines, je me suis dit qu’avec l’été venait le temps des lectures d’été, et j’ai ressorti du placard ma liseuse Kindle Paperwhite. Comme elle n’avait pas servi depuis longtemps, je la mets à charger, tente de la démarrer, et là… plantage. Je la redémarre, après avoir découvert avec joie qu’il faut appuyer non moins de 40 secondes sur le tout petit bouton qui pète les doigts pour cela ; et là, re-plantage, au bout de quelques minutes d’utilisation… Au bout d’un certain nombre de redémarrages-plantages, je réussi à activer le wifi, et un nouveau livre “Problème de moyen de paiement” apparait dans ma bibliothèque. Et là, je réalise que ma carte bleue est périmée sur mon compte Amazon…. et oui, vous avez bien lu, je n’ai pas pu accéder à ma liseuse tant que je n’avais pas mis à jour mon compte Amazon avec une carte bleue valide.

Lire la suite

LivresYou’re Never Weird on the Internet (Almost)


Auteur : Felicia Day
Fini le 19 juillet 2019, edition epub sur Kobo

Felicia nous raconte son enfance particulière d’enfant scolarisée à la maison, arrivée à l’université à 16 ans, et ayant obtenu un double diplôme en mathématiques et violon. Puis, comment elle a galéré à Hollywood, est tombée en dépression et dans l’addiction à WoW, avant de se servir de ces expériences pour rebondir et réaliser la websérie The Guild.

J’ai moi-même découvert Félicia via The Guild. Et bien, elle semble très proche de son personnage dans la série, qui est de son propre aveu autobiographie. Ce livre est très drôle, j’aime beaucoup son style, elle écrit un peu comme elle nous parlerait, ce qui donne l’impression d’avoir une conversation en direct avec elle. Le livre est également illustré de photos hilarantes de son enfance, ou d’elle dans des situations improbables. Sur un plan plus sombre, comme son personnage dans la série, elle est souvent en proie au doute et au découragement. Elle a tendance à tout vouloir contrôler, et se met une telle pression que ça en devient invivable pour elle et son entourage…

Pour finir, je ne savais pas qu’en tant que femme tombée très tôt dans le domaine du Gaming, elle a été visée par le phénomène “GamerGate”, et j’ai trouvé son expérience sur le sujet est très intéressante.

Bref, un petit livre pas si superficiel qu’il n’y parait, qui fait passer un bon moment mais interroge également sur la place des femmes dans le milieu du Gaming, et sur l’importance de faire des choses qui nous plaisent dans la vie, sans se mettre une pression excessive pour “réussir sa vie” pour autant.

GeekBye bye Mate, bonjour Cinnamon

C’est l’été, on a un peu plus de temps pour les choses légères, c’est le bon moment pour parler d’environnement de Bureau sous Linux !
Lire la suite

GeekPixelFed, l’Instragram libre et fédéré

Pour ceux qui ne connaitraient pas, Instagram, c’est un réseau social et un service de partage de photos et de vidéos, et ça ressemble à ça (une page tout à fait au hasard):

Lire la suite

NatureL’oeuf qui ne tue pas la poule

Ce week-end, en faisant mes courses dans mon Biocoop pour acheter du vrac (cette intro de Bobo !), j’ai découvert une nouveauté aux rayons œufs: une boite verte, assez jolie et mystérieuse :


Lire la suite

GeneralMise à jour de notre politique de confidentialité

Avec l’entrée en application vendredi 25 mai du règlement général de l’Union européenne sur la protection des données (RGPD), je pense que vous avez vu, comme moi, vos boites emails inondées de mail avec ce titre, ou un titre équivalent, ou bien vous demandant de “garder le contact”.

En tant que blog accessible au public, et qui recueille, mécaniquement, des informations personnelles sur les visiteurs (ne serait-ce que leur adresse IP), ce site est un peu concerné par ce règlement. Et comme WordPress, c’est sacrément bien conçu, ils ont prévu un générateur de page de “Privacy Policy” ! Voici donc, en avant-première mondiale, la politique de confidentialité du blog de Linuxine !

Bon, c’est en anglais pour le moment, j’essayerai de traduire si j’ai le temps, mais en attendant, enjoy ! 😀

Au passage, WordPress a même prévu des outils d’export et de suppression des données personnelles.. chapeau les gars, c’est bien pensé je trouve !

Generalさようなら、勲

Je suis très triste d’avoir appris aujourd’hui la mort d’Isao Takahata (高畑・勲, Takahata Isao), le co-foundateur du studio Ghibli, et scénariste et réalisateur du Tombeau des Lucioles. Ce film restera, je pense, comme le seul qui ait réussi à me faire pleurer comme une madeleine, moi qui était jusqu’alors peu sensible aux émotions suscitées par des œuvres cinématographiques. J’avoue d’ailleurs que même en hommage, je n’ai pas le courage de le revoir, tant c’est beau mais triste !

Si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille sur le sujet Dans le Studio Ghibli – Travailler en s’amusant de Suzuki Toshio, un petit livre bien fait qui évoque la fondation du studio, et un peu la relation entre Takahata et Miyazaki.

Entre cette nouvelle, et la fin annoncée cette semaine de la chaine Nolife, que je suis depuis sa création il y a 11 ans, c’est une bien triste semaine pour les fans de culture japonaise en France :'(

DIYLa lessive en poudre ultime

Ma recette de lessive liquide est super, mais elle a tendance à se déphaser, et ce n’est pas très pratique, surtout pour faire des lessives programmées. Pour cela, une lessive en poudre est bien plus adaptée. Voici donc la recette de la lessive en poudre DIY ultime !
Lire la suite

DIYDes lingettes à tout faire réutilisables

Aujourd’hui, un DIY on ne peut plus simple, pour remplacer les vilaines lingettes jetables, si mauvaises pour l’environnement, mais parfois si pratiques… J’avais trouvé le tuto sur cette vidéo d’Alys Boucher, il y a un peu plus d’un an. Depuis, je n’utilise que ça comme lingettes, et c’est vraiment super efficace !
Lire la suite

NatureQ&Q Solar Smile

Ma superbe montre solaire Seiko Solar que j’avais eu il y a 3 ans est tombée en panne d’un coup. J’ai tout d’abord cru que c’était dû à l’hiver, et donc à l’absence de luminosité, et je l’ai laissée (très) longtemps sous une source lumineuse, sans succès. Je suis donc passée chez “Montres Services”, qui m’a indiqué que seul un revendeur Seiko pouvait se charger des réparations, après m’avoir signalé que la batterie était sensé durer 10 ans “dans des conditions normales d’utilisations” (avec le regard noir, sous entendu, “espèce de monstre qui maltraite ses montres”).
Lire la suite