Archive for Geek

GeekChat décentralisé et sécurisé avec Riot et Matrix

Je teste depuis quelques semaines, avec mes amis et ma famille, l’utilisation de mon serveur Prosody pour chatter, en groupe ou pas, et s’envoyer des photos, principalement via des smartphone Android et iOS (nul n’est parfait !). L’idée, c’est de pouvoir échanger sans dépendre d’opérateurs, ou d’applications qui enregistrent tout ce que nous disons.

J’ai eu beaucoup de mal à trouver un client XMPP qui fonctionne à la fois sous Android et iOS, et qui arrive à envoyer correctement des photos. Soit les clients ne fonctionnaient que sur un type de téléphone, soit ils n’arrivaient pas à envoyer des photos, soit ce n’étaient des applications qui nécessitaient de créer un compte sur un serveur externe, et qui loguaient tous les échanges, ce que je voulais justement éviter.
Lire la suite

GeekMastodon, le Twitter décentralisé

Vous en avez sûrement entendu parler si vous suivez l’actualité numérique : le réseau social qui monte à la vitesse éclair ces derniers jours, c’est Mastodon. Si vous n’en avez pas entendu parler, je vous invite à lire par exemple cet article de Numerama qui le présente. Pour faire simple, il s’agit, comme Twitter, d’une plateforme de micro-blogging : on poste des petits textes, que peuvent lire et citer les gens qui nous suivent, et on suit d’autres gens. Mais, à la différence de Twitter, Mastodon est libre, open source, et décentralisé. Cela veut donc dire que chacun peut héberger sa propre instance (du moins, en théorie, dans les faits, il faut un serveur un minimum solide, ça bouffe une RAM de folie :D)
Lire la suite

GeekTest de l’API Marvel

Pour les rares lecteurs de ce blog qui l’ignoreraient encore, je suis abonnée à Marvel Unlimited, service permettant d’accéder à l’ensemble du catalogue de comics Marvel disponible en ligne. Et oui, c’est pour ça que les sections “En ce moment je lis” et “Récemment j’ai lu” à droite de ce blog sont souvent remplies de comics.

J’ai donc virtuellement des milliers de comics à ma disposition, sous mon appli Android (à peine buguée). Des milliers de comics, oui, mais pour avoir les nouveautés, il font patienter 6 mois après leur date de sortie, car Marvel donne la priorité à l’achat de comics à l’unité. Logique, on pourrait dire. Ce qui est moins logique, c’est que les utilisateurs de MU n’ont aucun moyen d’être notifiés lorsqu’une série qui les intéresse est (enfin) disponible. Il faut aller toutes les semaines sur le site de Marvel, consulter une page qui rame, ou bien une section pas très pratique “New this week” à scroller sur la page d’accueil de l’application.

Et c’est alors qu’entre en scène l’API Marvel !
Lire la suite

GeekUn petit lifting pour mon blog

J’ai procédé à des nombreuses optimisations sur mon blog, afin d’en améliorer le rendu. Le plus gros des optimisations n’est pas visible, il s’agissait de rendre le css plus propre, et j’ai même fait un thème enfant, pour regrouper toutes mes modifications de style, plutôt que d’éditer directement le css de mon thème en mode bourrin (spéciale dédicace à Stéphanie !)
Lire la suite

GeekAdieu Terminator, bonjour Terminology !

Parce que l’écologie, c’est bien, mais que ce blog est avant tout celui d’une geekette, on revient aux basiques en ce début d’année avec un petit post sur un chouette émulateur de terminal !

J’utilisais depuis quelques temps l’outil Terminator, qui outre le fait qu’il a un nom sympa, permet d’avoir plusieurs terminaux dans une seule fenêtre, et d’interagir facilement avec eux à la souris, contrairement à un tmux ou un screen par exemple. Il offrait aussi la possibilité de diffuser les commandes d’un terminal aux autres, ce qui peut toujours être sympa lorsqu’on veut exécuter la même commande sur plusieurs machines. Jusqu’ici, j’en étais plutôt contente, il faisait bien son job.

Mais voilà que depuis ma récente upgrade en Fedora 25, impossible d’utiliser le copier/coller avec la molette de la souris… J’ai réussi à le rétablir partout (dans les autres terminaux, dans les éditeurs de texte, bref, toutes les autres applis), cf ma superbe page de wiki à ce sujet, mais rien à faire, dans Terminator, impossible d’utiliser cette possibilité que j’utilise en permanence… des mesures s’imposaient !

Et voilà que mon ex-collègue-toujours-sysadmin me parle de Terminology… et je dois avouer que c’est plutôt chouette ! Outre le fait de proposer, lui aussi, plusieurs terminaux utilisables a la souris, il est plus joli, plus performant… et offre des tas de commandes personnalisées, comme par exemple la possibilité de définir directement une image en background ou en pop up…

Je vous laisse constater par vous-même; c’est assez difficile de résister à un émulateur de terminal qui permet de faire ça ! 😉

GeekRainloop, un webmail pour les gouverner tous

Jusqu’alors, en terme de webmail open source, que ce soit sur mon serveur perso ou bien niveau pro, j’étais cantonnée à Roundcube. Roundcube fonctionne bien, mais niveau sexyness et expérience utilisateur, on a fait mieux.
roundcube
Et justement, pour mieux faire, voici Rainloop ! Ce webmail en php, qui se veut “simple, moderne et rapide”, est très facile à installer (bien qu’il ne cohabite pas bien du tout avec selinux, par défaut). On dézippe, quelques droits et zou ! Et le plus fort, c’est que non seulement il fonctionne pour un serveur de mail local, mais on peut également décider de l’utiliser pour lire ses mails hébergés par Gmail, Outlook, etc. Rainloop est super joli et agréable à utiliser, je trouve, comme le prouvent ces petits screenshots (sur le même mail de pub, pour pouvoir comparer, puis avec la fenêtre de composition).
rainloop

Et c’est bien sympa de pouvoir switcher facilement d’un compte mail à un autre. Bref, j’ai remplacé le Roundcube de mon webmail par Rainloop, si vous voulez, vous pouvez donc l’utiliser pour vous connecter à votre compte Gmail, ça sera toujours plus joli que leur interface par défaut !

Geek(Encore une) petite skin pour mon Piwigo

Allez, ça faisait longtemps que je n’avais pas posté sur le sujet : j’ai (encore) trouvé une nouvelle skin pour mon Piwigo ! Elle est bien sympa je trouve, plus smooth que la précédente :
piwigo
Par contre elle semble un peu faire ramer les navigateurs, dites moi si ça vous pose souci, je tenterai de corriger ça !

GeekDes certificats SSL gratuit avec Let’s encrypt

Cela fait maintenant quelques mois que, vous l’aurez peut-être remarqué, tous mes blogs et autres sites sont accessibles en https. Pour ceux qui ne s’en sont pas aperçus, cela se voit à la petite icône de cadenas près de l’adresse du site :

cadenas

… et cela explique aussi pourquoi, il y a quelques temps, votre navigateur ne se souvenait plus des mots de passe enregistrés pour mes sites. Ce n’est pas qu’ils avaient changé, mais les navigateurs conservent les mots de passe par adresse, du coup, passer de http à https, pour eux ça change tout !

Mais, me direz-vous, à quoi cela sert-il donc, d’accéder à un site en HTTPS ? Cela permet à la fois de vérifier que le site auquel vous accédez est bien le bon, et donc que personne n’essaye de voler les données que vous allez y entrer (plus utile dans le cas d’un site bancaire que de mes blogs, je vous le concède) mais aussi de crypter les données que vous envoyez au site. Fini les mots de passe transitant “en clair” sur le réseau, et que n’importe qui pouvait intercepter !

Pour accéder à un site en https, celui-ci doit disposer d’un certificat, délivré par une une autorité de certification reconnue. Et ce n’est pas donné : plusieurs dizaines d’euros par domaine et par an, voire centaine si on veut un certificat wildcard (tous domaines). Pas vraiment à la portée d’un particulier qui a quelques sites web, donc… Mais la donne a changé depuis l’ouverture de la Beta public de Let’s encrypt. Il s’agit d’une autorité de certification gratuite et automatisée, gérée par l’organisation publique californienne Internet Security Research Group.

Concrètement, Let’s Encrypt permet de générer automatiquement des certificats pour ces noms de domaines, et ce, gratuitement ! Une très bonne initiative donc, qui va permettre à des blogueurs comme moi de sécuriser leur site, et donc de contribuer à rendre le net plus sur ! Il y a quelques limitations pour éviter la surchage de leur serveur : pas plus de 5 certificats générés par semaine, par exemple. Et le client n’est pas parfait, il faut le lancer en tant que root, ce que certains dénonceront comme une hérésie. 😉 Mais globalement ça marche très bien, et le rapport qualité/prix est imbattable !

GeekBlack Mate et Firefox

Sur ma Debian, avec l’environnement de Bureau Mate, j’ai décidé d’économiser mes yeux et d’afficher autant que possible les contenus en blanc sur noir. J’ai donc activé le thème BlackMate, et divers thèmes sombres dans mes applications (voir le how to sur Pidgin).

Et ça rend pas mal !

Il restait le souci Firefox : avec un thème noir, cette andouille affiche les champs de saisie avec du texte noir… sur fond noir !
Heureusement, on peut y remédier : dans ~/.mozilla/firefox/chrome, ajouter un fichier userContent.css s’il n’existe pas, avec le contenu suivant :

input, textarea, select {
    moz-appearance: none !important;
    background-color: black;
    color: white;
}

a[class="file"],
a[class="dir"],
a[class="symlink"] {
    color: #2EB8E6 !important;
}

a:visited[class="file"],
a:visited[class="dir"],
a:visited[class="symlink"] {
    color: #FF6666 !important;
}

Ce style est appliqué correctement pour 95% des sites. Pour les 5% restant je me retrouve avec des input écrits en blanc sur fond blanc, c’est moins pratique ! Et je n’ai pas trouvé d’autre solution, dans ce cas, que d’éditer le code de la page pour forcer le style.

GeekAsus Zenfone Selfie

Comme les fidèles de ce blog le savent, j’avais acheté en 2013 un Fairphone, que j’avais reçu début 2014. J’étais contente du concept (téléphone équitable, pièces entièrement remplaçables, communauté sympa) et du prix (dans les 300€, pas trop cher donc). Pour ce prix, il n’était pas à la pointe de la technologie lors de son achat, mais il compensait par les points cités précédemment, et par son gros avantage pour moi : être livré rooté, donc pouvoir (enfin) faire ce que je voulais avec mon Android, et ne pas avoir à subir les 150 applis inutiles et non désinstallables imposées par les constructeurs de smartphone.

Lorsque Fairphone a lancé son appel à contribution pour sortir le Fairphone 2, je me suis dit, pourquoi pas, le 1 souffrant d’un OS vraiment vieillissant et surtout, important pour moi, je n’étais pas satisfaite de la qualité des prises de vue. Oui, parce que moi, la qualité niveau téléphonie, je m’en fiche un peu, je m’en sers principalement pour aller sur le net, envoyer des SMS, et surtout, surtout, prendre une blinde de photos !

Du coup, je me suis renseignée sur le Fairphone 2. Il était annoncé avec des spécifications plus proches des standards du marché, bien. Beaucoup plus cher que le 1, dans les 600€, moins bien. Mais surtout, surtout, pour une obscure histoire de “les gens n’aiment pas ne pas avoir Google préinstallé sur leur téléphone, trop compliqué de cliquer sur un bouton pour les installer”… il n’était plus livré rooté. Pire, il n’est toujours pas prévu à l’heure actuelle de procédure standard pour le rooter facilement. On retombe dans le système des fabricants classiques “si tu le root, tant pis pour toi, tu perds la garantie”. Un comble pour un fabricant dont le slogan est “If you can’t open it, you don’t own it” ! On dirait que le côté “open” se limite pour eux au hardware, et que ça ne leur pose pas de souci qu’on soit pieds et poings liés niveau logiciel…

Après avoir protesté de façons véhémente sur le forum dédié, et m’être aperçue que la bataille était déjà perdue, j’ai pris ma décision. Tant pis, mon prochain téléphone ne serait pas équitable… Du coup, j’ai cherché une autre marque, avec pour principaux critères :

  • être sous Android, ou équivalent
  • ne pas être trop cher (pas plus de 300€ environ)
  • faire des photos de très bonne qualité
  • pouvoir ouvrir le téléphone pour accéder à la batterie
  • pouvoir étendre la mémoire avec une carte SD

Le meilleur photophone  du marché était le Samsung Galaxy S6, mais il ne répondait pas aux critères de prix, d’extension de la mémoire et d’accès à la batterie. J’ai donc trouvé un autre modèle, très bien noté sur le site des Numériques au niveau photos : l’Asus Zenfone Selfie. Comme son nom l’indique, il est destiné aux adeptes du selfie. Et donc, il fait de très bonnes photos, avec la caméra arrière ET avant, ce qui est assez rare (13Mpx pour les deux). Et il répondait à tous les critères !

Après l’avoir commandé sur mon site d’achat en ligne préféré, je l’ai reçu rapidement. Première constatation, il est super grand, surtout par rapport à mon ancien téléphone !



Mais en fait ce n’est pas un mal, du coup, je l’ai mieux en mains, et je ne l’ai encore jamais fait tomber !

L’écran est de très bonne qualité et le lanceur Asus propose tout un tas de thèmes sympas, et gratuits. Le téléphone est réactif, je n’ai eu aucun souci avec les fonctions de base (messages, net, appels) pour le moment. L’autonomie est également correcte, il tient plusieurs jours si je n’utilise pas la data ou le wifi trop longtemps. Contrairement à mon Fairphone, je peux oublier d’éteindre ces derniers sans me retrouver en rade de batterie ! Seul petit bémol, il est livré avec une tonne d’application Asus qu’on ne peut pas enlever. J’ai 46 mises à jour en attente pour des applications que je n’ai pas demandées…

Passons maintenant au principal intérêt du téléphone : l’appareil photo !
L’application Asus Camera est sacrément bien faite. Par défaut, elle propose de nombreux modes : nuit, macro, gif, panorama, etc.
asus
Le mode nuit, par exemple, est proposé systématiquement dès que la luminosité est faible. Il y a des modes sympas, par exemple “retrait sélectif”, qui permet de retirer d’un paysage quelqu’un qui passe, le mode “anti photobomb”, donc, pratique pour faire des photos sur des sites touristiques ! Il y a également des modes macro, meilleurs sourires, etc… Les photos sont de très bonne qualité, et la prise de vue est rapide.

Mais la spécificité de l’appareil est évidemment son mode selfie. Par défaut, un mode “amélioration d’image” s’active dès qu’on passe en mode selfie (“Beautification” en anglais, tout un programme !). En gros, il gomme les défauts, comme si on était maquillé, c’est impressionnant ! On peut même faire des selfies panoramiques ! Et oui, c’est un grand angle devant et derrière !  Évidemment, dans l’intérêt de la science, et donc pour tester, j’ai dû réalisé une tonne de selfies. Je vous invite à aller les voir dans cet album. Attention à ne pas se prendre trop près, un grand angle ça déforme… c’est assez rigolo a tester et en fait assez addictif ! :p

Bref, pour résumer, je suis bien contente de mon achat ! 🙂